Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Néologiser, tout un art

Publié le par Ardalia

Chers lecteurs, peut-être connaissez-vous le hapas ou apax ou happax, mot évidemment grec signifiant "une fois". En linguistique, il sert à désigner un mot n'ayant qu'une occurrence connue, le plus souvent en littérature. Pour prendre un exemple récent, on peut considérer que "bravitude" est un hapax. C'est aussi un néologisme, ce que ne sera pas un hapax dans l'œuvre d'un ancien, inventé et utilisé une unique fois en des temps révolus.

Un britannique s'est ingénié à regrouper les hapax dans l'œuvre de Marcel Proust, il sont nombreux, mais moins que le cher homme a pu le croire (argot, latin, vieux mots). Par ailleurs, dans la liste qui suit, vous en trouverez quelques uns, par exemple bizarroïde, qui ont fait florès et, de ce seul fait, ne sont plus des hapax... A lire à haute voix, pour démultiplier le plaisir.

aboutonner anticaillautisme brouillonné colorable dormant désengoués
adomestiquer antirévisionnisme cacographié complexement débarquage désignateur
aérolithique antiseptisé cambronnesque condoléancer déclassant désignatif
agraphie apatrié catéchismer contagieusement décommandant désorchestrée
ajourer assouvissable charlatante contresignant délaisseur ébourrifage
albumen baballe charlisme conventionalisme délinéamenté écourtement
allumettier balnéation choquable copiable démarquant émietteur
androcéphale barbotis cinématographié copiateur dématérialisant emmittouflement
annihilateur bizarroïde ciroplaste créné désencombrant émollié
anthémis bouloir coiffage crêpelage désenflant empelopsis
encaoutchouté étuver gribiche infectement limogé migrainer
encauchemardé ferrailleux grougement infleurissable linéamenté monténégriser
enfarinement fixure gynophile insexualité lissage morphinomanie
engrillagées funiculeur homogenéiser installage losanger multisonore
enjuponnement galonnard homonymat instantanéisant louisphilippement musculeusement
enrhumable garceur hypogéen julot malaxation nacrer
épastrouillant gâtine inaboli jupière manoeuvreur napoléonide
époilant géminant incriminateur jusquauboutiste mendéliste nautre
équarissure golfeur incueillissable langueur mélancolieusement nervuré
escroqueur gourdiflot inefficacement léonardesque mendelssohnien nervurer
neutraliste patoiseur pollinisé prohébreu radiotélépathie reluqué
ocellure pédalé postdater prosectomie réadaptant rétroflexion
odontalgiste pépettes potinage quadrilobe recalage retrousseur
pailleronisme pistant poudrederizé questation recroisetté ripailleur
palestrinisant plâtrant préhistoriquement quitus réinventé routiné
parcellé pointillis profaneur racoquiné relationné sabraque
sauvoir striant traînaillant usable volapük
scintillateur supplicateur transvertébration varaigne
somnescence suréminence trimorphe veinure
sorbonicole tamoul trompailler ventueux
sorboniforme tigelé turnérien vibratilité
sportulaire toppatelle ultralégitimiste vignette
 

Commenter cet article

Daniel Fattore 25/01/2010 12:29



... d'autant plus que "buciloque", utilisé dans un contexte peu éclairant, reste une énigme sémantique même dans "Les Caves du Vatican"!



Daniel Fattore 25/01/2010 11:40


Il y a aussi ce bon vieux "vistemboir", vu chez Jacques Perret et accommodé à pas mal de sauces depuis.


Daniel Fattore 25/01/2010 11:39


"Gourdiflot" a fait fortune grâce à... "La Soupe aux choux", célèbre roman de René Fallet, adapté au cinéma.

Par ailleurs, dans le genre, j'aime bien "buciloque", trouvé dans "Les Caves du Vatican" d'André Gide...


Ardalia 25/01/2010 12:16


Etonnantes fortunes que peuvent vivre les données du vocabulaire ! Par exemple entendre (à la télévision) Joey Starr s'exclamer : "C'est piètre !" Rafraichissant, non ?

La dimension infratextuelle des Caves du Vatican est immense, Gide y a concentré beaucoup de choses. Je n'ai pas eu le sentiment, en lisant d'autres oeuvres, de retrouver cet équilibre, cette
science à tous les niveaux du langage, sauf peut-être dans Paludes, mais il est difficile de comparer. C'est joli buciloque, peut-être un peu difficile à replacer dans une conversation, du moins
sans provoquer une grande perplexité dans le cerveau des interlocuteurs ! 


Anna 24/01/2010 18:29


J'adore "enrhumable", que je vais m'empresser d'introduire dans mon langage quotidien. :-)


Ardalia 25/01/2010 11:59


Tu fais bien, il n'est pas superflu dans notre vocabulaire !


alainx 23/01/2010 18:27


arrete tes potinages léonardesques, sous pretexte que je t'ai trompaillée avec un golfeur époilant dont la vibratilité épastrouillante fait que j'en ressens encore la transvertébration
encaouthoutée.
C'était juste une insexualité encauchemardée.


Ardalia 23/01/2010 21:01


Moui, on dit ça...
N'empêche, c'est très bien joué, bravo !