Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pays où l'on ne grossit jamais

Publié le par Ardalia

Chers lecteurs, ce billet girly n'a pas le moindre intérêt, mais je voudrais quelques conseils, si cela ne vous dérange pas trop.

 

Tout d'abord, sachez (même si ça ne vous regarde pas du tout) que suite à la reprise récente de chimie contraceptive, j'ai repris, comme il se doit, deux kilos que j'avais mis des mois à perdre à force de raison douce. Sachez ensuite de d'habitude, je m'alimente n'importe comment et que peux manger des saisons entières la même chose sans vaciller. N'allez pas croire que je n'ai pas de goût, car c'est loin d'être le cas, mais manger seule ne m'inspire pas de gourmandise. Voulant en finir avec la balance pendulaire, j'ai décidé de faire un régime amaigrissant, un vrai. Le truc, c'est que ça va vite, trop vite, même si hier, j'ai dû lutter contre un vent de fou cherchant à m'arracher mon manteau de vampire sur plusieurs kilomètres, je trouve que -800 grammes en une journée, c'est un peu trop quand on n'est pas Johnny en concert. Donc je vais vous dire ce que je mange et vous allez me faire part, si bien vous le voulez, de ce que vous en pensez. Souvenez-vous que je ne travaille pas et passe mes journées assise à me cultiver le cortex (pas encore assez, visiblement), que du fait de mon dos, je marche peu et ne fais plus de sport (vive la vie).

 

Alors le matin, nous avons des biscuits pour petits déjeuners enfantins au chocolat avec des pépites de chocolat (faut ce qu'il faut) que nous trempons dans une compote de pomme sans sucre ajouté (et c'est délicieux), ce sur quoi nous versons un mug de thé avec un sucre et demi (un seul long sucre). Ceci remplace deux à trois tranches de pains grillées et beurrées sur un centimètre d'épaisseur et un mug de thé avec deux sucres...

Je sais que pour tenir, il ne faut pas déprimer, donc chocolat sans complexe, surtout dans la mesure où le sel du pain et surtout le beurre me manquent un peu (terriblement).

 

Non sans mal (on a faim un peu avant), nous tenons ainsi jusqu'à 13h où nous attend (le journal télé) le seul vrai repas avec de la vraie viande : soit blanc de poulet énorme et diététique avec légumes (surgelés, ratatouille le plus souvent), soit côtes de porcs (pas diététiques mais en promo) avec légumes pareils quoique je vais faire les pommes de terre vapeur à midi (avec un filet d'huile d'olive, peuchère). Le tout est arrosé exclusivement à l'huile d'olive et saupoudrés de toutes sortes d'herbes. Si je suis sage (qu'il me reste un peu de place dans l'estomac), une compote (sucrée, moins chère). En général, c'est très bon et comme je ne mange quasi jamais de viande habituellement, je mets longtemps à digérer et tiens sans peine jusqu'au goûter.

 

Au goûter, je verse dans un bol un fromage blanc 0 pour cent (mais est-ce bien utile ?) j'y gratte deux carrés de chocolat au lait (le chocolat noir ne sucrait pas assez) et y découpe en rondelle une banane (bio, délicieuses !) car il se trouve que j'aime la banane, maintenant. Tout cela est excellent et nous cale à peu près jusqu'au dîner.

 

Le dîner, je peux bien l'avouer est le moment le plus difficile, car ayant établi que les efforts étant quasi nuls devant la télé ou devant l'ordi, nous nous contentons mal d'un substitut de repas. Une fois et demi la quantité de lait écrémé recommandée et une grosse dose de chocolat en poudre dans un shaker, secouez, avalez, digérez. Ou plutôt, le soir venu, la solitude et les angoisses vous assayant de partout, grignotez une tranche de pain grillée (en sachet, mais le sachet est ouvert et si on ne mange pas, ça va se perdre. Cela servait à faire des croûtons dans les potages des semaines précédentes) et même deux (hier, j'ai chû, mais 800 grammes quand même, t'imagines ?).

Ou alors, faites nerveusement un doigt en pâte à modeler, comme quand vous étiez jeune (et mince) et un peu freaks sur les bords...

 

Tout cela est bel et bon, mais c'est trop strict, visiblement, quoique pétant la forme et bondissant chaque jour plus haut, je dois reconnaître que c'est trop rapide. Car je sais parfaitement que plus on perd vite plus on regrossit vite et qu'il faudra non seulement tenir encore environ 6 kilos, mais stabiliser tout cela avant de reprendre doucement une alimentation plus normale (d'un autre coté, mon alimentation "normale" est bien moins équilibrée que ça, donc, je suis un peu perplexe sur la suite à donner). Le tout est copieusement arrosé d'eau pure et j'ai même pris un café sans sucre, avant-hier, je devrais y parvenir sans grimaces un jour...

 

Qu'en dites-vous, qu'ajouteriez-vous ? Mes blancs d'yeux sont clairs, ma langue rose, mes ongles aussi, pas plus secs que d'habitude, j'ai seulement la peau des cuisses un peu plus sèche (eh oui, j'ai appris à me regarder avec le temps). Qu'en dis-tu lecteur, plus d'huile d'olive ? Cuisson de la viande à la margarine aux omégas 3 (oui, oh, ça va hein !) ? J'ai du lard, du beurre, des pommes et des carottes, une idée ? J'ai aussi, au congel, des steaks hachés et des crêpes au jambon plein de gras, des idées ? Hein ?

Dites quelque chos avant que je devienne transparente, quoi !

 

 

Commenter cet article

Otir 04/04/2010 01:53



Comme je ne suis pas la payeuse, je peux jouer la conseilleuse qui a de la bouteille avec les (non-)pertes de poids, et les régimes qui permettent de le faire baisser quand c'est nécessaire : les
sorties caloriques doivent être supérieures aux entrées, y pas à tortiller. 


Si ton dos t'empêche de faire du sport, t'empêche-t-il de faire de tous les sports ? n'y a-t-il pas une activité qui te permette d'augmenter ta dépense calorique, plutôt que de te priver
d'apports (nécessaires à la santé et au moral) ?


 


 



Ardalia 04/04/2010 08:44



J'ignore quels sports me sont autorisés par mon dos, mes finances ayant le premier et le dernier mot sur le sujet : aucun. Marcher est gratuit.


Sur le régime, je mange de façon plus équilibrée que d'habitude, ma santé ne craint pas grand chose. Et le moral, ma foi... Ce qui est difficile, c'est que la perte me renvoie à ce que la
boulimie (oral) avait comblé, l'angoisse. Mais par ailleurs, s'ajoutant au plaisir de perdre effectivement, il y a un plaisir (anal) de contrôle. Se soumettre à une discipline apporte aussi en
soi du plaisir, en plus de la satisfaction intellectuelle de se faire vraiment du bien. C'est pour ça qu'il vaut mieux être suivi et accompagné, cela remue beaucoup de choses très intimes,
notamment sur l'image de soi, etc. 



Achdé 02/04/2010 19:14



supprimez tous vos miroirs et balancez votre balance. Je dis ça par ce que j'ai 15 kilos à perdre. Je vais tenté votre régime !



Ardalia 03/04/2010 20:38



Achdé, il faudrait revoir les proportions, sinon vous allez nous la jouer belle évaporée et tomber dans les pommes en trois jours ! :))



Anna 02/04/2010 17:31



Un truc qui me passe par la tête, re : plus de sport. Tu pourrais demander à ton ostéo s'il n'y a pas d'exercices doux pour le dos, pour l'aider ou faire bouger le reste...?



Ardalia 03/04/2010 20:36



Il y a le chat qu'il m'a recommandé. Il m'a dit aussi que je pouvais reprendre la muscu, mais je ne suis plus abonnée à une salle (trop cher) donc c'est en stand-by pour le moment. J'essaie de
marcher une ou deux heures tous les jours.



Anna 31/03/2010 14:28



Pas de conseils nutritionnels, mais un conseil pratique - ne te pèse pas tous les jours, ça ne sers à rien. Il suffit d'un pipi, par exemple, pour bien changer le résultat et te faire pousser des
"hourra" un jour ou des "merdre" le lendemain... Une fois tous les 5 jours au maximum, une fois par semaine c'est même mieux, sauf si tu te sens mal et que tu veux effectivement vérifier que tu
ne perds pas trop trop vite.


Les conseils de Samantdi m'ont l'air de bon sens, aussi. :-)



Ardalia 31/03/2010 20:24



Anna, je sais que c'est une mauvaise habitude, mais elle est si vieille que j'aurais du mal à m'en passer. Heureusement que j'ai suivi cette semaine, parce que d'un mardi à l'autre avoir décollé
de 3 kilos m'aurait un peu choquée... :D


Je pète le feu, cela dit, je retrouve ma vivacité et ça fait un bien fou ! Surtout que j'ai déjà moins mal au dos...


Merci pour ton sage avis.



samantdi 31/03/2010 12:44



Il me semble que tu devrais manger le soir : mon médecin recommande une assiette de sucres lents (riz ou quinoa ou lentilles) avec des légumes vapeur par exemple, un filet d'huile d'olive et des
épices pour donner du goût (cumin...).


 


Les substituts de repas me semblent une mauvaise idée car trop artificiels et ils ne donnent pas l'impression de faire un "vrai repas".


 


Si tu veux perdre du poids durablement, il faut que ce temps de "perte de poids" ressemble davantage à un temps d'alimentation courante, surtout pour toi qui n'es absolument pas "grosse". Je
pense que tu n'es même pas en surpoids, au sens médical du terme. As-tu mesuré ton indice de masse corporelle ?


Moins de sucre, moins de gras, certes, mais avec modération : tu connais le risque, maintes fois râbaché par les nutritionnistes : on perd vite du poids et ensuite on en reprend davantage, on
entre dans un cercle vicieux de "yoyo".


 


Donc, méfiance.


 


Tu es jolie comme tout, n'aie pas peur de l'onctuosité, c'est une preuve de vie !



Ardalia 31/03/2010 20:20



Samantha, j'aime l'onctuosité ! Elle a quand même pour inconvénient de m'empêcher de rentrer dans la majeure partie de mes pantalons. Et j'avoue qu'ayant été très mince longtemps, je suis
habituée à être plus légère, c'est une preuve de vie aussi. ;)


Tu as raison pour le substitut de repas, c'est très juste, j'avais oublié cette absence de satiété alors même que l'estomac est plein. Je vais corriger le tir. Merci !