Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eclaircissements

Publié le par Ardalia

Chers lecteurs, en publiant l'article précédent, je réalise que certaines choses peuvent ne pas vous être évidentes.

 

La puissance de la prothèse auditive permet, à l'occasion, de monter le son. Par exemple, ça peut servir avec quelqu'un qui parle très bas, comme il n'est pas toujours possible de violenter tranquillement les gens, pas toujours possible de se rapprocher sans monter sur les genoux, il peut être bon de pouvoir monter le son. Pratique en amphi, par exemple, au théätre, au concert classique, etc. Pratique aussi, quand on vit seule comme moi, de pouvoir monter le son pour savoir si le hurlement vaguement perçu vient d'une femme agressée ou d'une pochetronne avinée (fait fréquent ici), etc.

Au lieu de quoi, je dois me contenter de faire répéter (de faire semblant d'avoir compris), de renoncer, de regarder le type au fond de la scène qui agite son piccolo et qui doit faire du bruit puisque tout le monde l'écoute, de scruter les angoissants silences de la nuit ou de relever un volet roulant pour jeter un oeil circonspect dans la rue...


Pratique aussi (ce que n'offre pas une prothèse numérique, quoique j'ai pu faire progresser les miennes sur ce point) de pouvoir baisser le son jusqu'à zéro. Quand le son n'est réglable que de 12 à 16dbs, on ne peut pas baisser à moins que 12 et, dans un restau bondé ou au cinéma où le son est parfois à la limite du supportable, c'est peanuts.

 

Alors, certes, le son d'une prothèse numérique est meilleur, plus doux, plus ouaté, mais plus coloré. C'est un peu comme la différence entre une bête ampoule blanche et une lumière halogène : à puissance égale, les couleurs sont réhaussées et non plus écrasées. Egalement, le son est directionnel, ce qui permet, grâce à un programme, de n'entendre que les gens devant soi, c'est très pratique en milieu bruyant (surtout si on peut baisser le son...).

 

Mais je trouve franchement dégueulasse de me brider de la puissance, franchement écoeurant. Ces gens ont beau passer leur vie devant des sourds, ils ne le sont pas, il n'ont pas la moindre idée de la souffrance que l'on peut se prendre en pleine gueule pour des motifs parfois ridicules. Les contresens, les malentendus, les erreurs de jugements, c'est tout les jours, pas seulement face aux idiots, mais avec tout le monde, ses proches aussi.

De quel droit nous retirer de la performance ?

Non, je ne comprends pas, c'est trop stupide.

Commenter cet article

Anna 05/05/2010 18:07



Du droit de celui qui croit qu'il sait ce qui est bon pour tout le monde, comme si tout le monde était pareil. Du même droit que le gynéco qui prescrit la pilule à tout le monde, et la même, s'il
vous plaît. Du droit du professeur qui répète vingt fois la même chose au lieu de tenter d'expliquer différemment à l'élève qui n'a pas compris. Du droit du plus con, quoi.


 


Enfin ça, c'est ma première explication. Je me demande aussi (ce n'est qu'une hypothèse) si les audioprothésistes ne voient tout simplement pas beaucoup plus de gens qui ont perdu de l'audition
pour cause de vieillesse. Ceux-là sont sûrement attachés à l'idée que "ça ne se voie pas", pour qu'on ne sache pas que le temps fait son oeuvre... Remarque que l'utilisation de ces petites
prothèses chez des gens très âgés est très con aussi, parce qu'ils sont bien incapable de changer les minuscules piles. Pourtant, c'est ce qu'on leur propose souvent aussi !



Ardalia 05/05/2010 21:56



C'est vrai que les gens qui perdent de l'audition avec l'âge sont complexés, en effet, ils préfèrent quand cela ne se voit pas. Tu parles des piles, mais il y a aussi les télécommandes dont le
fonctionnement n'est pas toujours aisé à des doigts et des cerveaux un peu épaissis par le temps... ;)


C'est plus facile pour changer les piles, il suffit de passer chez l'audioprothésiste...



Otir 04/05/2010 23:59



De quel droit ? du droit de la marchandise : ce n'est pas le bien-être d'une personne porteuse d'un handicap que le fabricant recherche bien évidemment, c'est ses pépètes à lui, et le marché,
s'il lui dit que c'est plus vendeur si c'est esthétique, basta qu'on rogne sur la performance voyons ! 


 


Allez, je t'ai encore plus cassé le moral, je sens ça ! 


 



Ardalia 05/05/2010 09:58



:) Non, Otir, tu ne m'as pas cassé le moral. Ta remarque m'a fait réfléchir. Il est probable en effet que les audioprothésistes tendent à fourguer le matériel le plus cher, ou, comme le type qui
m'a vendu mon téléphone portable (à 1 euro), le plus "sexy", même si cela ne répond pas aux besoins du client. Il serait temps que je retienne cette information.


Et puis d'ailleurs, si on ne peut pas abuser des plus faibles, alors de qui ? N'est-ce pas ? :]