Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des vœux et de l'amour...

Publié le par Ardalia

Chers lecteurs, j'espère que vous avez passé de bonnes fêtes et que la nouvelle date commence bien pour vous ! Je vous la souhaite bonne et féconde, en attendant la prochaine. 
En ce qui me concerne, ce fut un peu étrange et, pour tout vous dire, je ne m'en remets pas (mais demain, psy, ouf). Tout à commencé il y a deux ans, quand mon frère m'a offert une lampe dont il savait pertinemment que je la détestais, étant donné qu'il la possédait et que je lui avais communiqué mon jugement. Dans une lettre ouverte (c'est-à-dire que les autres membres de la famille l'ont reçue), je lui ai signifié que je refusais désormais d'être sa chose, son couic-couic, son mannequin et son punching-ball. Il n'a pas compris, vous verrez comment je le sais.

L'année dernière, encore horrifiée de mon expérience du réveillon de la Nativité précédent - mais comment oublier deux semaines consécutives de diarrhée d'angoisse - j'ai refusé d'aller passer Noël en famille, chez qui que ce soit. Ce fut tranquille, merci, je me suis offert du saumon et des blinis,le réveillon fut très sympa, passons à la suite. Tout de même, ne pas faire de cadeaux, quelle plaie ! Si bien que cette année, j'avais envie de les voir et me suis donc rendue chez mes parents.
Les derniers cadeaux dont je me souvienne reçus de leurs mains, mon père les avaient choisis, un bouquin sur Bernin (pour ma passion passée depuis quinze ans du corps masculin musculeux) et un autre sur Maïmonide (qu'il avait envie de lire). C'était pas mal, ma foi...

Cette année, c'est ma mère qui s'en est occupée. J'ai donc reçu un "bijou" appelé "l'amour en cage", commandé sur Chasse Marée.
amourcage.jpg Le descriptif est exact, de quoi ravir toute fillette de douze ans. Mais ce n'était pas assez, j'ai également reçu une petite boite marquée Terre d'Hermès contenant deux minuscules bouteilles, l'une de parfum, l'autre de gel douche. C'est en voulant voir si "parfum pour homme" n'était pas écrit quelque part que j'ai trouvé sous la boité la mention "vente interdite", ce qui m'a signifié assez clairement que c'était un échantillon gratuit. Je m'interroge sur le sens de tout ça... Cela signifie-t-il que je suis son chevalier et que je dois le rester ? Ma mère a très mal pris le fait que je ne sois pas venue l'année précédente et m'a fait savoir alors qu'elle espérait que je ne refasse pas "le même coup" (sic).
 Mais je ne suis pas rancunière, j'ai porté ce machin de pacotille au nom prétentieux et ridicule, je vais donner l'échantillon à un homme de mes copains qui en voudra (parfum très viril, j'aime beaucoup oyez oyez).
Tellement pas rancunière que j'ai appelé deux fois pour les vœux, la première ayant échoué. Mon père étant sourd, c'est bien sûr ma mère qui répond par ces mots : "Bonne année, en espérant que tu vas faire quelque chose de ta vie, hein..." Un instant interloquée, j'ai répondu que cette année ne serait pas toute ma vie. Réponse idiote, réflexe de défense plus que de bon sens. J'ai oublié ce coup de fil, mais cela m'est revenu aujourd'hui, en vérité, j'étais toujours sous le choc.
Comment croire que je ne sois pas porteuse de cette toxicité, dites-moi ? A Noël, mon frère, qui était présent avec son compagnon, m'a montré ses "dernières œuvres". Il fabrique des boucles d'oreilles et des colliers en perles de... plastique. Plus ça brille, plus ça scintille, plus c'est lourd et plus il aime. Comme je portais un truc rouge, m'est échue une paire de boucles d'oreille rouge et transparentes, coulées dans le meilleur plastoc qu'Agatha puisse rêver. Hélas, je me suis laissée faire, toute à la bonne volonté grâce à laquelle j'ai pu exister quelque peu aux yeux de certain et certaine.
Comment vous exprimer mon désarroi ? Ces gens qui me font tant de mal, je ne veux pas les haïr, comment me défendre de leur toxicité ? Est-ce seulement possible autrement que dans la fuite ou la violence du genre "reprends tes cadeaux de merde !" La séance de demain s'annonce bien...

Pour finir sur une note plus gaie, cette blague piquée sur Twitter :
 - Toc toc !
 - Qui c'est ?
 - C'est lapinou !
 - Lapinou qui ?
 - Lapinou year !

Lapinou year à tous ! De l'amour, des rencontres, de la créativité et des carambars ! ;) 

_________________

6/01/10. Pour compenser la gaffe odorante, ma mère m'a envoyé un petit flacon (parfait pour voyager) de mon parfum, Coco. Plus chaud et costaud que J'Adore, pour l'hiver. Entre nous, porter un parfum avec ce look de pauvresse, c'est un peu n'importe quoi, mais je suis rattrapée par mes goûts de bourge, ces derniers temps. 

Commenter cet article

brrrrrroum des fats ! 06/01/2010 13:38


Belle année *quand même*

La perle est une maladie de l'huître : une huître (et demie) ça se MANGE .
Cru. En mâchant. Et c'est BON. Tu me donnes faim, tiens...



Ardalia 06/01/2010 19:34


Merci, toi aussi !
On en a mangé de délicieuses, parfumées, pas trop grasses, un régal. ;) 


jelaipa 05/01/2010 17:37


Il faut savoir si c'est vraiment pour te nuire, et alors pourquoi? ou si c'est simplement parce qu'ils sont à côté de la plaque et qu'ils ont du mal à comprendre leur fille-soeur hyper sensible et
qui réfléchit et analyse les choses comme ils ne savent pas le faire...Et si tu étais le beau Cygne ( je viens de faire un lapsus qui devrait t'interesser car j'avais écrit "signe") au milieu des
vilains canards qui se contentent juste d'être des canards avec peut-être moins de malice que tu le penses?


Ardalia 06/01/2010 11:19


@Jelaipa, je commençais à subodorer ce que tu suggères. En effet, il y a probablement plus de bêtise et d'habitudes de relations tordues (projections, jalousie, pouvoir) que de malice véritable.
Ils ne se rendent pas compte. Tout de même, quant à mon frère, j'ai vu plus que souvent dans ses yeux brillants le plaisir que ma souffrance lui procurait. Mais aujourd'hui, il est juste perdu dans
sa petite bulle névrotique...


Isabelle 04/01/2010 09:24


"Pour savoir où vous en êtes, allez voir vos parents"Richard Moss, mon mentor.
:-)


Ardalia 04/01/2010 16:25


Absolument ! Aîe aïe aïe... ;)


Phil 04/01/2010 07:23


Ne chercherais-tu pas "trop" une reconnaissance auprès d'eux ? 
Bonne année à toi !  


Ardalia 04/01/2010 16:25


Je ne suis pas sûre de devoir me "contenter" de grand n'importe quoi, quand ce n'est pas de l'hostilité déguisée. 
Merci pour tes vœux. 


Anna 03/01/2010 18:50


Difficile de croire à la joie et à l'amour de Noël quand cette fête est aussi l'occasion de tellement d'évènements comme ceux que tu décris...
J'espère seulement ne jamais infliger ce genre de choses à ceux qui comptent pour moi.


Ardalia 03/01/2010 20:36



Ah, mais ce n'est qu'un éclairage, on a passé aussi pleins de bons moments (même quand elle a voulu changer de partenaire au Taboo, parce que j'expliquais mal ! :)) ). C'est vrai que l'on ne sait
pas exactement quelle toxicité on dégage, mais je crois quand même qu'un bon travail sur soi et une attention constante à son ressenti (colère, rancœur, déception, par exemple) peut éviter de se
manifester de façon larvée et donc tordue et blessante. Tu connais peut-être cette anecdote de Dolto qui, les jours "sans", disait : "je suis panthère noire", les bons entendeurs prenaient alors
la tangente ... ;)