Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

46/366 Particulièrement difficile de faire court. Grr.

7 Avril 2012, 19:08pm

Publié par Ardalia

Aujourd'hui, j'ai rempli quatre grands cartons des livres de Samantdi, comme nous en étions convenues. Je n'ai examiné qu' un livre, une biographie de Jane Austen. Je demanderai à S. de la lire. Sur la quatrième il est dit en substance que J.A. a beaucoup souffert de la condition féminine (impossible émancipation) et de l'enfermement intellectuel. Elle avait probablement le syndrome d'Asperger, lequel caractérise les autistes géniaux. Je ne peux plus voir le monde en faisant abstraction de la douance en général. Elle est trop écrasante, trop essentielle dans l'injustice des jugements et des aptitudes. Les gens sont où ils sont...

 

____

Aujourd'hui laisser passer les petits papiers.

Commenter cet article

pierre 08/04/2012 15:27


Je ne connaissais pas Jane Austen, alors je suis allé voir! Personnage intéressant. Dans la foulée Le syndrome d'Asperger m'a interpellé, ainsi que la douance. Bon j'en apprend des choses
avec vous Cécile. Comment ai-je pu vivre jusqu'à ce jour sans rien savoir de tout ça? Etais-je un enfant surdoué? Suis-je un "vieux" atypique. Le doute m'habite...Et comme je suis un adepte de la
culture du doute constructif vous me voyez fort désemparé. D'où viens? Où vais-je? A cette interrogation existentielle fondamentale Pierre DAC
répondait: "je suis parti de chez moi ce matin et j'y rentre ce soir"... Reposant.

Ardalia 08/04/2012 17:17



Pierre, Jane Austen est ce que les personnes incultes appellent un auteur de roman "féminin". En vérité, la peinture satirique des mœurs et des caractères, notamment malveillants, sont d'une
vérité proprement stupéfiante. C'est vraiment un immense écrivain. Son œuvre la plus connue est sans doute Orgueil et Préjugés (Pride And Prejudice), maintes fois adpaté et pastiché dans La
Journal de Bridget Jones (par exemple). En ce moment même, une écrivaine narre les aventures de Jane Austen dans des romans policiers et une série télévisée fantastique montre une jeune femme
moderne qui se trouve plongée dans la "réalité" d'Orgueil et Préjugés tandis que l'héroîne du roman prend sa place dans le réel. Comme vous le voyez, elle est très présente dans la culture
britannique.


La douance est beaucoup plus récente dans ma culture., vous pouvez allez voir là. Et si cela vous titille, je vous recommande la lecture du livre dont il y est question.


A la fameuse question, Desproges, lui, ne répondait pas : "Qui suis-je, où cours-je, dans quelle état j'erre ?" ;)