Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

33/366 Au cinoche

Publié le par Ardalia

Touchant petit film, Torpedo. J'y découvre François Damiens que j'avais entraperçu souvent dans la bande-annonce de la Délicatesse. Il était aussi sur une vidéo du Télérama de cette semaine. Il me fascine par son articulation, il bouge les lèvres sans presque desserrer les dents. Et des dents, je dois dire qu'elles ne me plaisent guère. J'aime son regard d'apparence vide et son corps qui rentre si bien (du moins dans ce film) dans l'adjectif dégingandé. En lisant ce mot, le prononcez-vous bien «  dé-jin-gandé » dans votre tête ? Touchant personnage qui fait ou refait la conquête de tous les autres. Ils y a des gens qui savent faire ça, dans la vie.

 

___

Aujourd'hui toucher.

Commenter cet article

brendufat 25/03/2012 23:35


j'avais cru déceler une touche de gris dans la finale... content de m'être trompé.


'Dé - gin - gan- dé" est un vrai bonheur. Moi aussi j'aime que le son réponde au sens -  au point souvent de déduire l'autre de l'un, ce qui m'envoie dans le mur plus qu'il ne conviendrait!
M'en fous, l'oreille ne peut pas avoir complètement tort, na !

Ardalia 26/03/2012 22:17



tu ne t'es pas trompé sur le gris, mais il n'est pas si foncé. 



brendufat 24/03/2012 23:53


Le mouvement se prouve en marchant, chère.


Donc lève-toi et... ? Ah flûte, déjà pris !

Ardalia 25/03/2012 21:18



Le mouvement ? Il me semble que je sème moins de mélancolie aujourd'hui que jamais. Mais de là à enchanter la vie, il y a tout de même un pas... :)