Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au bord du rien

Publié le par Ardalia

De retour d'un court séjour chez mes parents, je me retrouve devant ce trou béant qu'est ma vie, ces vides qui se multiplient : relationnels, affectifs, projectifs. 
Je ne sais pas dire adieu, les amitiés mortes me hantent, je voudrais retrouver l'illusion qui m'aveuglait alors d'être auprès de gens qui me voulaient du bien. C'est sans conséquence, sinon que me ronge l'amertume de mon manque de discernement et que me sape la certitude de n'en avoir pas plus qu'hier. Comment croire aux demains afferctueux ?
La brutalité me gagne, le cynisme et l'intolérance s'emparent de mes yeux qui griffent les présents des autres, ceux qui vivent, ceux qui essaient, ceux qui apprennent.
Je suis décidément bien laide.
Avez-vous senti ces jours au goût de sel où vous deveniez plus adultes, où les illusions brisées vous ont ouvert des sentiers inconnus, mystérieux et féconds, effrayants et attirants ? Après avoir mis un genou à terre, vous vous releviez moins vite, plus  lourds d'une expérience approfondie de vous-même et du monde. Vous vous étiez rapprochés de vos désirs...
Chérissez ces jours douloureux, car ils font cruellement défaut à d'autres moins éveillés, moins conscients du réel, moins forts.

Après avoir repoussé cette tentation depuis 3 ans, je me suis inscrite sur faiscebouque, qui, piochant dans ma liste de contacts m'a jeté au visage les noms de ceux qui me haïssent aujourd'hui, de ceux qui s'envolent dans un avenir qui m'ignore, de ceux qui labourent passionément un présent auquel je fais défaut.
Tout cela est bien égotique et alors ? Le chagrin n'est pas celui du voisin qui m'empèche de vivre, c'est le mien. Il est en moi, accroché à ses rêves, à m'interroger sur mes inappétances, mes incompétences, mes vacuités. 
Et je ne sais que répondre. 

Commenter cet article

Caritate+Libertine 15/06/2009 14:02

Un jour ou l'autre, on a toutes et tous le risque de tomber dans FesseBouc ! J'y suis tombée, j'en suis sortie, j'y suis retombée... Je n'ai toujours pas compris son utilité. On a plein d'amis, dont on se moque éperdument. et certains dont on voudrait carrément se débarrasser ! Il y a des amis, des vrais, ou que l'on croit tels,  qu'on voudrait avoir, mais qui ne répondent pas à vos sollicitations (dur, dur !). J'y suis sous mon vrai nom, je ne sais pas si c'est un bien ou un mal, mais en tout cas pas de lien avec on blog, qui reste mon espace de liberté. Il y eut un jour un carambolage, on ne peut se prénumir de tout, et cela a fait quelques petits dégâts.

Ardalia 19/06/2009 19:00


En effet, certaines personnes restent sourdes aux sollicitations, mais je préfère ça, que les choses soient claires.


Anna 10/06/2009 15:29

Je sais, je sais. *sifflotement modeste*

Ardalia 13/06/2009 00:28


;)


brendufat 10/06/2009 14:40

Devancé par Anna....[[[Ardalia]]] , ça donne quoi ?

Ardalia 10/06/2009 14:48


Ca donne chaud au cœur, même si je vais mieuc depuis hier, merci.


Anna 10/06/2009 13:31

(((Ardalia)))

Ardalia 10/06/2009 14:49


Tu trouves toujours les mots... :)


Daniel+Fattore 09/06/2009 17:48

Je suis également sur FB. N'hésitez pas à me passer une invitation par ce biais, si cela vous agrée.

Ardalia 10/06/2009 14:50


Sauf si je me suis trompée de Daniel Fattore, c'est parti !