Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bon garçon

Publié le par Ardalia

Vous êtes libres de ne pas me croire mais au départ, il s'agissait d'une réflexion politique, humoristique, certes, mais politique tout de même...
Bref, voilà ce qui arrive quand on part au pif, sans méthode et sans principes : on obtient un pâté sursaturé de couleurs. Si c'était de l'huile, la toile approcherait du centimètre d'épaisseur. Vous me direz, si j'étais partie sur une huile, j'aurai révisé les principes de dépôt de couleur avant, de crainte de gaspiller totalement le matériel, et vous auriez raison.
M'enfing bon, pour mon premier mec à poil depuis piou, je trouve que c'est pas totalement merdique, il y a des possibilités. Ce matin, sous la douche, j'ai enfin compris que j'avais saboté mon dossier pour les beaux-arts (ils m'ont jetée direct sur le dossier qui leur sert à écrémer la première couche de "sans talents"). Honte à toi, malheureuse !
On passera sur la prétention absolue, en l'absence du moindre prout d'entrainement au dessin anatomique, de faire un visage de trois quart en contre-plongée tirant la langue mais avec un air rieur... tirez la langue en souriant, vous comprendrez.
Je vous le montre quand même parce que, après un faux départ, j'en ai quand même chié deux jours quasi pleins pour le pondre celui-là. Bourrique va.

Commenter cet article

Anna 05/05/2009 12:00

Une phrase qui nous prenait pour des cons : tu n'as que l'embarras du choix, alors... A se demander même si certains ministres réfléchissent avant de parler, écrire etc. Il faudrait que je retrouve l'exemple auquel je pense, où je ne sais plus quelle ministre réalisait l'exploit de se contredire elle-même un paragraphe en-dessous de sa première affirmation...

Ardalia 05/05/2009 19:08


Ah, écoute, cela nous vaut de beaux prix Busiris, ne nous plaignons pas !
;)


Anna 04/05/2009 15:05

Pour le côté politique, c'était peut-être quelque chose comme "bon chien-chien", non ? En tout cas, j'aime bien. Tu penses à le repasser, le concours d'entrée aux Beaux-Arts ?

Ardalia 04/05/2009 17:29


"Bon chien", c'est le nom du fichier d'avant ; c'était une phrase (Lagarde, Parisot?) qui nous prenait vraiment pour des cons, c'est sûr...
Je ne pense panse pas.


Umanimo 03/05/2009 21:31

Et la réflexion politique, c'était quoi?J'ai eu du bol quand je suis entrée au Beaux-Arts, à l'époque, ils prenaient tout le monde sans dossiers ni examen ni rien. Je n'aurais peut-être pas été prise.L'écrêmage se faisait surtout les deux premières années. Et il était rude. 10% seulement arrivaient à l'examen au bout des 5 ans et 5% le réussissaient par rapport au nombre qu'on était en première année.UMA

Ardalia 03/05/2009 23:16


C'était dur, sans doute, mais je n'ai même pas essayé.

J'ai malheureusement oublié le coté politique de l'affaire, c'était suite à une déclaration d'un de nos inénnarrables gouvernants. J'ai dû vouloir rincer le pur cynisme de mes pensées, ça a
fonctionné.