Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

173/366 Trop fatiguée pour trouver un titre

Publié le par Ardalia

Derrière la vitre est un roman de Robert où il livre un récit romancé des débuts de mai 68, époque où il enseignait à l'université de Nanterre, celle qui a vu émerger un énergumène germanique, roux et néanmoins sympathique qui allait peser longtemps sur la politique européenne. Derrière ma vitre, Je vous en parle trop pour avoir encore envie d'évoquer ce sujet. Derrière la vitre de la télé, j'ai vu l'émission d'@si sur les OGM et avec Seralini que j'ai trouvé peu sympathique, mais très convainquant. Vivement la suite.

 

Aujourd'hui derrière la vitre.

Commenter cet article

Anna 28/09/2012 22:33


Roux et néanmoins sympathique ?

Ardalia 28/09/2012 22:42



Peut-on parler de contradiction zeugmatique ? En tout cas, c'est une formule humoristique taquine et très courante "Mon provincial et néanmoins estimé confrère"... :)