Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour vers le passé.

Publié le par Ardalia

De mon précédent blog aujourd'hui disparu "Bulle de papier", cet extrait exhumé des archives.

03 décembre 2007

Contrastes (lapointo-)proustiens

Pendant longtemps, sur les toilettes, j’ai lu la correspondance de Proust. Naturellement, ce n’est que bien après que j’ai songé au jeu de mot facile, du style « Marcel proute dans les toilettes », etc. Ce n’est pas plus mal, finalement. Car avec Marcel, j’avais déjà une drôle d’histoire.

Il se trouve qu’avant d’étudier The Author à la fac, avait eu lieu ma rencontre avec Bobby Lapointe et notamment la fameuse chanson « Marcelle » Dont le refrain (si l’on peut dire) que voici : « Marcelle /Si j'avais des ailes /Je volerais grâce à elles /Marcelle /Vers la plus belle /Des jouvencelles /Celle qui a pris mon cœur : /Ta petite sœur.../Poum ! Poum ! », me revenait systématiquement en mémoire pendant les cours et les travaux dirigés.

Notre professeur, qui fut mon directeur de mémoire, est le plus divin lecteur de Proust que l’on puisse imaginer. La douceur de sa belle voix grave recouvrait nos épaules d’un voile d’intimité feutrée, ses flexions délicates animaient les couleurs passées d’une époque ressurgie sous la plume de l’auteur, nous étions grisés par les espaces sensibles, transportés dans les tableaux transparents de la mémoire proustienne. Extraordinaire.

Il reposait le livre A l’Ombre des jeunes filles ou le Côté de Germantes ou Sodome et Gomorrhe et commençait à commenter, de sa voix réelle : Alors ici, le Narrateur ou, pour ainsi dire : Marcel… »

« Marceeeeeeelleuh, si javèdezaiiiiiiiiiiiiiiileuh, je vôlerai grâce à eeeeeeeeeeelleuh !... », Bobby me sautait dans les méninges avec sa voix de gros trublion barbu et provocateur : « Moi ch’prèfère taaa sœur Poum poum ! ».

Dans les tableaux des peintres, dans les clochers de Méséglises, à travers le parc de Swann, sur la silhouette, hélas, de la dame en rose, passait comme une vague maudite « Elle a l’œil vif, la fesse fraiche et le sein aaaarroooogant ! L'aut'sein, l'autre œil et l'autre fesse itou égaaaaleuuument ! Mais ça n’est pas monotoneuh, Et mêmeuh quand c’est l’autonme, je m’écrie en la voyant : « Tiens, voilà, l’printemps ! » »…

Tous mes cours, je voyageais entre ces deux mondes : le plus raffiné et délicat, celui des princes et des duchesses, de la porcelaine translucide, des huit-facettes et celui du ménestrel des faubourgs, des filles accortes, des petits hommes qui vivent d’espoir et du gros rouge sur le comptoir…

Pour me changer les idées, je pensais à la maman des poissons, à ma préférée, avec la fée ombrageuse et le petit garçon météorologiste, voire à Tchita, la belle créole sur l’affiche publicitaire. Et pourtant, quels détours sublimes dans les méandres des souvenirs proustiens, où même la fille de joie semble nimbée de raffinement, ou même le vieux pédé égrillard n’est souillé d’aucun bas jugement.

Alors, peut-être, en faisant un effort, peut-on rapprocher les artistes, effectivement, dans leur volonté de saisir ce qui leur échappe, ce qui nous échappe à tous, et de nous l’offrir, comme un prisme inédit, pour regarder le monde d’un œil nouveau. Tout de même, Proust et Lapointe !

Eh bien, oui, je m’y retrouve, dans les deux, j’apprécie ces deux sensibilités, les deux mystères, les deux souffrances artistiques et humaines. Ce n’est pas donné, cela, et c’est mille fois précieux.

C’est Tchita la créole

Elle m’obsède, elle m’affole …

Commenter cet article

brendufat 17/02/2014 21:54

La maman - des poissons - elle est bien gentiiiiille.
Y avait pas que du mauvais dans ta bulle. Y avait même du bon. Et pourquoi ça ne m'étonne pas davantage ? Rhhaaallala... SOS Marcel

brendufat 17/02/2014 23:06

Pouce ! ! !

Ardalia 17/02/2014 23:02

De fait, davantage d'avantages avantagent davantage. ;)

Gregory 10/02/2014 13:38

"J'étais debout sur la cuvette des toilettes, j'accrochais une horloge, la faïence était mouillée, j'ai fait un vol plané et ma tête à heurté la chasse d'eau, en revenant à moi j'ai eu une révélation, une vision !"
Ahhhhh oui ça me revient, Bulle de papier, le blog tv, Djac and co, dont Anna, tout de même quelques très bons souvenirs.
Comprend qui peut.
"je vois que vous êtes vraiment très affecté par cet incident. Et sincèrement je pense que vous devriez reprendre vos esprits, absorber un tranquillisant, et essayer de faire le point."
Il me semble qu'on devrait pouvoir tout mélanger sans avoir à justifier notre sensibilité, sinon c'est un peu snob non ?
Et puis de toute façon Marcel n'est pas ce qu'on appelle un intellectuel.

Anna 11/02/2014 16:52

Et comment veux-tu que je sache que je te croise si tu ne tiens pas à te manifester ? ;-)

Ardalia 11/02/2014 12:41

T'as raison Greg. Sauf que le dernier article avait plus de six mois... #WhatAShame

Gregory 11/02/2014 12:17

Bonjour Annaaaaaaa !
Merci pour l'enthousiasme communicatif.

Pourtant je te (vous ?) croise de temps en temps sur un autre blog (où je ne tiens pas à me manifester c'est vrai).

Gregory 11/02/2014 12:16

Je parlais du snobisme en général, qui voudrait qu'on ne mélange pas n'importe quelles références (Doc Brown et HAL 9000 par exemple).
Mais mon humour est toujours très personnel, et du coup souvent maladroit.
Je me cherche encore.

(O)
Cécile me vouvoie
(S)
Je me sens vieux
(B)
Je préfèrerais moins de formalisme
(D)
Vous voulez bien qu'on se tutoie, même si c'est à raison d'un commentaire tous les deux/trois ans ?

Et d'un article tous les un/deux mois, ce qui n'est pas si difficile à suivre.

Anna 10/02/2014 18:58

Grégoryyyyyyy ! Long time no see!

Anna 08/02/2014 19:11

Elle me fait du charme, elle m'affole elle m'alarme pourtant quand je la rencontre, je dois paraître (j'en ai honte) pas assez énervé, elle m'offre du café.
(Tchita ci, Tchita là, Tchita Tchita Tchita boum !)

Ardalia 09/02/2014 10:28

Oscar dirait que c'est important...

Anna 09/02/2014 10:19

Je vais me rebaptiser Constance, tiens. ;-)

Ardalia 08/02/2014 20:28

Tu es fidèle à toi-même, puisque tu avais commenté presque de la même façon lors de la première publication ! Semper fidelis. ;)